Cueillette d’ail des ours

Les cueillettes de plantes sauvages commencent ! Pour cette première année à l’herberie, nous débutons avec l’ail des ours :

L’Allium ursinium se trouve dans les sous-bois ombragés et humides – dans notre cas près d’un petit cours d’eau. Il dégage une forte odeur d’ail, ce qui permet de ne pas le confondre avec le colchique d’automne ou le muguet qui sont très toxiques !

La cueillette se fait à la main, en coupant les feuilles à leur base grâce à une faucille. On prend bien garde à ne pas déraciner leur bulbe, afin de retrouver notre champ d’ail au printemps prochain !

Nous avons testé plusieurs recettes pour notre consommation personnelle ou pour de futurs produits vendus à l’herberie : pesto, mini-cakes, salade, …

La majeure partie de la récole est allée remplir le séchoir qui a quant à lui rempli sa première mission (mais ça, vous l’avez déjà vu dans le post précédent !!!)